juillet


juillet

juillet [ ʒɥijɛ ] n. m.
• 1213; de l'a. fr. juignet « petit juin », d'apr. le lat. Julius (mensis) « (mois) de Jules César »
Septième mois de l'année, de trente et un jours (correspondait à messidor, thermidor). « L'inexorable juillet arrive, et en même temps, les fêtes de la moisson » (Michelet). Prendre ses vacances en juillet, au mois de juillet ( juillettiste) . Le 14 Juillet, anniversaire de la prise de la Bastille et fête nationale française. Monarchie de Juillet (1830- 1848). Rare Des juillets torrides.

juillet nom masculin (ancien français juil, du latin Julius, du nom de Julius Caesar, né dans ce mois) Septième mois de l'année.

Juillet
n. m. Septième mois de l'année, comprenant trente et un jours.
HIST Journée du 14 juillet 1789: insurrection parisienne, la première de la Révolution française, qui aboutit à la prise de la Bastille; commémorée chaque année comme fête nationale de la France depuis 1880.
————————
Juillet
(monarchie de) régime polit. de la France entre les révolutions de juillet 1830 et de février 1848. (V. Louis-Philippe Ier.) Seuls les riches (au nombre de 168 000) avaient le droit de vote; Thiers et, surtout, Guizot dominèrent cette monarchie bourgeoise.

⇒JUILLET, subst. masc.
Septième mois de l'année, qui compte trente et un jours. En juillet dernier, prochain; mi-juillet; le commencement, le début, la fin de juillet; le mois, les semaines de juillet; la chaleur, les soirées, le soleil de juillet. Par les jours de grande chaleur de juillet, l'odeur du lait caillé paraissait plus fraîche et plus fade (GIDE, Nourr. terr., 1897, p. 212). Au milieu de juillet [1944], quarante départements sont en pleine insurrection (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 283) :
1. Le ciel était redevenu très pur, il voyait les étoiles étinceler, dans l'ardente nuit de juillet; et, malgré l'orage, la chaleur restait si forte, qu'il brûlait, les bras nus, hors du drap.
ZOLA, Œuvre, 1886, p. 13.
En partic.
[P. réf. au 14 juillet 1789] Le 14/quatorze juillet. Jour anniversaire de la prise de la Bastille, fête nationale en France. Défilé, feu d'artifice du 14 juillet :
2. ... le poids de la raison d'État devint si lourd à notre peuple que son premier geste de révolution, à l'aurore des temps nouveaux, fut de donner d'ensemble contre les murailles maudites où s'abritait le Moloch. Tous les ans au 14 juillet nous dansons pour célébrer la démolition de la grande forteresse de la raison d'État, la Bastille.
CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 37.
[P. réf. à la Révolution de juillet 1830] Événements, héros, journées de Juillet. Lamennais a voulu, pour sauver sa théocratie, l'appuyer sur le mouvement populaire de la Révolution de Juillet (VIGNY, Journal poète, 1844, p. 1225). Une affaire d'escroquerie et de corruption qui couvrit le Gouvernement de Juillet des éclats d'un fulgurant scandale (FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 108).
Monarchie de Juillet. Régime monarchique mis en place après cette Révolution. En s'obstinant à repousser le suffrage universel, la Monarchie de Juillet se privait d'une base large et solide (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 167).
Colonne de Juillet. Monument élevé à Paris sur la place de la Bastille pour commémorer les journées de cette Révolution. Le génie de la Colonne de Juillet resplendissait à l'orient comme une large étoile d'or (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 84).
Journées glorieuses, les trois glorieuses (de Juillet). V. glorieux.
Prononc. et Orth. : []. Prononc. mod. fin XVIIe s. sous l'influence de la graph. (BUBEN 1935 § 62). Vieilli : [] ds FÉR. Crit. t. 2 1787 et GATTEL 1841 mais non ds FÉR. 1768 ni LAND. 1834 ([-]); [-] ou [-] ds LITTRÉ, DG, PASSY 1914, BARBEAU-RODHE 1930; [-] ds LAND. 1834 et PASSY 1914, rejeté comme vieilli par MART. Comment prononce 1913, p. 326. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1213 juillet (Faits des Romains, éd. L. F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, 632, 27). Altération de l'a. fr. juignet « juillet » proprement « petit juin » (1119, PHILIPPE DE THAON, Comput, 955 ds T.-L.; dér. de juin avec suff. -et; cf. aussi les cas où juignet doit être interprété « juin » — spéc. dans la région du nord-est —, entre autres [Champagne] 1207 VILLEHARDOUIN, Constantinople, éd. E. Faral, § 490, t. 2, p. 304, v. J. MONFRIN ds Mél. Imbs (P.), p. 157-168) d'apr. l'a. fr. juil « juillet » (1119, PHILIPPE DE THAON, op. cit., 772 ibid.) du lat. julius [mensis], nom du 7e mois de l'année (proprement « mois de Jules, en l'honneur de Jules César, né dans ce mois, réformateur du calendrier romain) », le mot lat. en usage régulier dans les doc. du Moy. Âge, ayant également concouru à la transformation de juignet en juillet. Fréq. abs. littér. : 5 923. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 7 664, b) 9 057; XXe s. : a) 9 824, b) 7 887.

juillet [ʒɥijɛ] n. m.
ÉTYM. 1213; réfection de l'anc. franç. juignet, « petit juin » (dimin. de juin), d'après le lat. Julius (mensis) « mois de Jules César », le septième mois de l'année romaine.
Septième mois de l'année, de trente et un jours, qui correspond à la saison chaude dans les climats tempérés de l'hémisphère nord, et souvent à la saison des pluies (hivernage) en zone tropicale. || Le mois de juillet. || Juillet, mois des moissons. Messidor; → Fructidor, cit. || Les chaleurs de juillet-août ( Thermidor). || Le soleil de juillet (→ Flamber, cit. 3). || Les vacanciers de juillet. || Prendre ses vacances en juillet, au mois de juillet.
0 L'inexorable juillet arrive, et en même temps les fêtes de la moisson, le triomphe de l'année, le banquet de la plénitude.
Michelet, la Femme, II, XIV.
Le 14 Juillet, anniversaire de la prise de la Bastille et fête nationale française (→ Illumination, cit. 11).Les journées de Juillet (1830) ou les Trois Glorieuses (→ Abdiquer, cit. 3; anonyme, cit. 2). || La révolution de Juillet; la monarchie de Juillet (→ Barricade, cit. 6). || La colonne de Juillet, commémorant cette révolution, sur la place de la Bastille, à Paris.
DÉR. Juillettiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • JUILLET — ← Juillet → 1er 2 3 …   Wikipédia en Français

  • juillet — JUILLET. subst. masc. Le septiesme mois de l année. Le mois de Juillet. le 1. & le 2. de Juillet. il est né en Juillet. On dit prov. En Juillet la faucille au poignet …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Juillet — Porté notamment dans la Creuse et la Saône et Loire, a dû, comme certains autres noms de mois, être utilisé comme nom de personne (prénom donné à un enfant né en juillet, éventuellement à enfant trouvé en juillet). A envisager aussi un diminutif… …   Noms de famille

  • Juillet — Pour les articles homonymes, voir Juillet (homonymie). Juillet …   Wikipédia en Français

  • juillet — (jui llè, ll mouillées, et non jui yè. Chifflet, Gramm. p. 193, dit pour son temps que l i ne sonne aucunement, mais le seul u ; cette prononciation s entend encore assez souvent et peut être est ce la bonne ; le t ne se lie pas) s. m. Le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • JUILLET — n. m. Le septième mois de l’année. Au mois de juillet. Il est né en juillet. Le quatorze juillet, Fête nationale de la France. La Révolution de Juillet, Révolution qui s’accomplit au mois de juillet 1830. On dit de même Les Journées de Juillet.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • JUILLET — s. m. (On mouille les L.) Le septième mois de l année. Au mois de juillet. Le premier, le deux de juillet. Le premier, le deux juillet. Il est né en juillet. À la mi juillet …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • juillet — septième mois de l année ♦ Jules César réformateur du calendrier romain, qui était né en juillet …   Dictionnaire des éponymes

  • juillet — Le mois de Juillet, Quintilis mensis …   Thresor de la langue françoyse

  • juillet — [ʒɥije] (n. m.) pluriel : juillets …   French Morphology and Phonetics


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.